Middlebury Language Schools

 

Conférences 2007

Charles SALA
Professeur d’Histoire de l’art, Université de Paris X - Nanterre; Doctorat en Histoire de l’Art, Université de Paris X - Nanterre
lundi 9 juillet 2007, 19h00-20h30, Warner Hemicycle

Autour du nu féminin:

L'histoire du nu féminin débute vers 1200 avant J.C. dans la civilisation des Cyclades et dure encore de nos jours dans la peinture de Roy Lichtenstein pour ne pas citer les photographes actuels. Au delà des solliciations sensuelles, le nu féminin peut évoquer une attitude religieuse (Les Grecs et Vénus) mais aussi l'intensité du plaisir et le mystère de la procréation. Chaque période et chaque civilisation a eu sa conception spécifique du nu qui s'étiolera provisoirement dans les "Demoiselles d'Avignon" de Picasso de 1907, pour resurgir et se métamorphoser en nudité complexe et troublé chez Gustav Klimt et nu négatif et torturé dans la peinture d'Egone Schiele, au début du XXe siècle. Reste la question fondamentale : le nu féminin est-il une idée masculine destinée aux seuls hommes ?

José PLIYA
Directeur Général de l'Artchipel, Scène Nationale de la Guadeloupe; auteur dramatique, metteur en scène, comédien; DEA en Lettres Modernes, Université de Lille III
dimanche 15 juillet, 19h00-20h30, Warner Hemicycle

Quand on me demande d'où je suis, je réponds que je suis de la géographie de ma langue. Et ma question centrale est celle-là : quelle langue pour dire le monde ?

Du Bénin aux mille langues ethniques où je suis né, en passant par mon parcours professionnel en territoires anglophones ou hispanophones, jusqu’à mon écriture théâtrale d’expression française, je vous invite à découvrir ce qui, je crois, est le propre de tout auteur : quelle langue pour le dire le monde ?

En compagnie de Rimbaud, Claudel, Koltès, Grand Corps Malade et bien d’autres linguistes poétiques je proposerai un voyage dans mes passions de voyage, dans ma géographie intime.

Stanley PEAN
Écrivain
vendredi 27 juillet, 19h00-20h30, Warner Hemicycle

Littérature, institution et marché littéraire québécois contemporains: J'y aborderai succinctement les thèmes énoncés dans le titre: nommément, dans un premier temps, qui sont les artisans de la littérature québécoise d'aujourd'hui, quelles ont été les œuvres marquantes, les courants principaux des trente dernières années et quelle en a été la réception critique et populaire. Je tenterai dans un second temps de bien circonscrire les différentes composantes de notre institution littéraire, la fonction de chacune de celles-ci dans notre paysage littéraire et enfin les relations entre chacune d'elles. Enfin, je réfléchirai avec vous sur la place de la littérature québécoise sur son propre marché domestique et sur le marché littéraire francophone à l'étranger, de même que les enjeux auxquels elle doit et devra faire face dans l'avenir (vidéo.)

 

Pascal PERRINEAU
Professeur des Universités à Sciences Po Paris, Directeur du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), Agrégé de science politique, Docteur Honoris Causa de la Nouvelle Université bulgare
vendredi 3 août, 19h00-20h30, Warner Hemicycle

Les leçons principales de l'élection présidentielle de 2007 en France

Pascal Perrineau est le directeur du CEVIPOF (Centre de recherches politiques) à l'Institut d'Études politiques de Paris (Sciences Po). Il concentre la plupart de ses recherches sur l’analyse de la conduite électorale et sur les groupes importants de l’extrême droite en France et en Europe. Il étudie aussi la façon dont le peuple participe à la démocratie, et le développement de nouvelles oppositions politiques, autres que celle de la gauche/droite dans les sociétés européennes.

En tant que professeur à Sciences Po, M. Perrineau donne des conférences sur l’attitude et le comportement des forces politiques en France et en Europe. Il est le directeur de la série « Chroniques électorales » à Sciences Po.